MONOKOTE MK6 HY – Fiche technique

Déscription du produit

Le Monokotee MW-6/HY° est un plâtre ignifugeant, à composant unique, prémélangé. Il suffit d’y ajouter de l’eau sur le chantier pour obtenir un coulis homogène pom­pable. Le MK-6/HY sert à ignifuger les colonnes, les poutres, les solives, les fermes ainsi que les platelages de plancher et de toit en acier.

Contrôle qualité

Les systèmes de protection au feu des structures ont pour objectif la protection des personnes. W.R. Grace est le seul fabricant de mortier à fournir aux applicateurs un unique système d’auto-contrôle : le système Yield Kit Box. Il permet en cours d’application de s’assurer de la qualité du produit projeté : respect des densités et des épaisseurs.

Caractéristiques et avantages

L’ignifugeant cimentaire Monokote offre maints gros avantages à l’archi­tecte, au propriétaire, à l’applicateur et à l’occupant de l’immeuble. Mentionnons les suivants :

  • Rendement en place éprouvé
  • Faible coût d’installation
  • Application rapide et efficace
  • Soumis aux essais UL/ULC/Warnock Hersey et inspecté en usine
  • Conformité aux normes UL, ULC, Warnock Hersey, UBC, ICBO, SBCCI, BOCA et NBCC

Caractéristiques de rendement


Caractéristiques de rendement
Propriétés physiques Valeurs Méthode d'essai
Masse volumique sèche, moyenne min. 240 kg/m(15 b/pi3) ASTM E 605 UBC STD 7-6
Résistance d'adhérence 16,2 kPa (339 lb/pi2) ASTM E 736
Résistance à la compression (déformation de 10 %) 68,9 kPa (1440 lb/pi2) ASTM E 761
Érosion à l'air 0,000 g/m2 (0,000 g/pi2) ASTM E 859
Érosion à l'air à débit élevé Aucune érosion continue après 4 h ASTM E 859 UMC S I'D 6-1
Résistance à la corrosion Ne favorise pas la corrosion ASTM E 937
Résistance d'adhérence sous impact Aucun craquelage, effritement ou délaminage ASTM E 760
Résistance à la flexion Aucun craquelage, effritement ou délaminage ASTM E 759
Résistance à la croissance de moisissure Aucune croissance après 60 jours ASTM G 21
Caractéristiques de combustion superficielle Propagation des flammes : 0 Dégagement de fumée : 0 ASTM E 84
Combustibilité Moins de 5 MJ/m2 au total; dégagement de chaleur max. de 20 kW/m2 ASTM E 1354
Résistance au poinçonnement dynamique 3,3 cm3 Ville de San Francisco
Résistance à l'abrasion
8,3 cm3
8,3 cm3 Ville de San Francisco

Livraison et stockage

Tous les produits d’ignifugation doivent être livrés dans leurs sacs d’origine non ouverts. Ils doivent porter le nom du fabricant, la mar­que de même que les étiquettes d’homologation des Laboratoires des assureurs du Canada (ULC), UL et Warnock Hersey en ce qui concerne le risque d’incendie et les classes de résistance au feu.Les produits doivent être gardés au sec jusqu’à ce qu’ils soient utilisés. Ils doivent être stockés au-dessus du sol, sous abri, loin des murs qui suintent et autres surfaces humides. Jeter les sacs exposés à l’eau. Assurer la rotation des sacs et les utiliser avant leur date de péremp­tion.

Surfaces en acier et en béton

Avant l’application du Monokote MK-6/HY, il faut effectuer une inspection des surfaces en acier pour s’assurer qu’elles sont en état de recevoir l’ignifugeant. L’acier à ignifuger doit être exempt d’huiles, de graisses, de résidus de laminage, de lubrifiants, de scories désoli­darisées, de rouille excessive, d’ap­prêts incompatibles, d’agents d’ac­crochage ou autre substance sus­ceptible de nuire à l’adhérence. Le nettoyage des surfaces d’acier, au besoin, incombe à l’entrepreneur général.

L’architecte doit déterminer si l’acier peint/apprêté a été testé selon la méthode ASTM E 119, et s’il satisfait aux critères de résistance au feu établis.

De nombreux assemblages de résistance au feu permettent l’emploi de platelages de planchers et de toitures métalliques peints au lieu d’un platelage en acier galvanisé. Les platelages peints doivent être répertoriés par PUL/ULC/Warnock Hersey et porter la marque de classification UL/ULC/WH. Pour obtenir plus de détails, consulter le représentant Grace.

Appliquer un agent de liaisonnement approuvé par le fabricant de l’ignifugeant sur tous les substrats en béton à ignifuger avec le Monokote MK-6/HY.L’ignifugation de la sous-face des assemblages de toit doit être effec­tuée uniquement une fois que les travaux de toiture sont terminés et qu’il n’y a plus de circulation sur le toit.

Aucun ignifugeant ne doit être appliqué sur le platelage d’acier avant que les travaux de bétonnage ne soient terminés.

Malaxage

L’ignifugeant Monokote doit être mélangé dans un malaxeur à plâtre conventionel ou dans un malaxeur continu spécialement adapté pour les ignifugeants cimentaires. Le malaxeur doit être propre et ne doit comporter aucune trace de la gâchée précédente. Le malaxeur doit être réglé à basse vitesse afin de produire une gâchée homogène ayant une masse minimale de 640 à 720 kg/m3 (40 à 45 lb/pi3).

Utiliser un doseur convenable ainsi qu’un malaxeur conventionel, et ajouter l’eau alors que les palettes sont en mouvement. Malaxer jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène ayant une texture crémeuse. Le produit doit être complètement hydraté. La masse volumique idéale est de

688 ± 16 kg/m3 (43 ± 1 lb/pi3). Le surmalaxage du Monokote réduit le débit de pompage.

Application

L’application de l’ignifugeant Monokote peut se réaliser comme suit :

  1. Épaisseurs de 13 mm (1/2 po) ou moins : appliquer en une seule passe.
  2. Épaisseurs de 16 mm (5/8 po) ou plus : appliquer la première couche; une fois celle-ci durcie, appliquer les suivantes.

Le Spatterkotee SK-3 doit être appliqué, avant la pulvérisation du MK-6/HY, sur les platelages en acier cellulaire à sous-face en tôle plane et sur tous les passages sansfond aménagés pour les câbles élec­triques. Suivre les directives du fab­ricant en ce qui concerne l’applica­tion du Spatterkote.

Le Spatterkote SK-3 doit être appliqué aux platelages de toit, lorsque requis, avant l’application du Monokote.

Le Monokote contenant des élé­ments ayant partiellement gelé ou durci ne doit pas être utilisé.

Le Monokote doit avoir une masse volumique moyenne in-situ, à l’état sec, d’au moins 240 kg/m3 (15lb/pi3).

Le Monokote est formulé pour être mélangé avec de l’eau sur le chantier.

L’accélérateur Monokote s’emploie avec le Monokote MK-6/HY pour améliorer la prise et le rendement. L’accélérateur Monokote est injecté dans le Monokote MK-6/HY au niveau du pistolet. Il doit être mélangé et utilisé selon les recom­mandations du fabricant.

Le Monokote s’applique directe­ment sur l’acier, à diverses épais­seurs, selon le projet, à l’aide d’équipement de plâtrage standard ou d’un malaxeur continu avec pompe. Un pistolet ayant un orifice de dimensions appropriées, une dis­persion du jet convenable et une pression d’air de 38 kPa (20 lb/pi2) environ permettront d’obtenir l’ac­crochage, la masse volumique et l’aspect désirés. REMARQUE : Si le Monokote fraîchement appliqué n’adhère pas convenablement à la surface, il y a trois causes probables : un mélange trop mouillé, un manque de contrôle de l’épaisseur, un substrat mal nettoyé.

Température et ventilation

Maintenir la température de l’air et du substrat à au moins 4,4 oc (40 °F) pendant 24 h avant, durant et après l’application du Monokote.

Les lieux doivent être ventilés pour assurer le durcissement de l’ig­nifugeant après son application. Dans les endroits clos, sans ventilation naturelle, prévoir une ventilation mécanique. Il est recommandé d’assurer au moins quatre renouvellements d’air par heure jusqu’à ce que l’ignifugeant soit essentiellement sec.

Essais sur le chantier

L’architecte doit choisir un labora­toire d’essais indépendant pour réaliser l’échantillonnage et la véri­fication de l’épaisseur et de la masse volumique de l’ignifugeant, conformément à la norme ASTM E 605-93, Standard Test Method for Thickness and Density ofSprayed Fire-Resistive Material Applied to Structural Members, ou UBC 7-6, Thickness and Density Determination for Spray Applied Ces essais sont effec­tués aux frais du propriétaire.

L’architecte doit sélectionner un laboratoire d’essais indépendant pour prélever des échantillons au hasard afin de vérifier la résistance d’adhérence de l’ignifugeant, con­formément à la norme ASTM E 736. Ces essais sont effectués aux frais du propriétaire.

Les résultats des essais ci-dessus doivent être communiqués à toutes les parties lors de l’achèvement de certaines sections, lesquelles auront été désignées lors d’une réunion d’avant-projet.

Sécurité

Le Monokote est glissant lorsqu’il est mouillé. Il incombe à l’entrepre­neur général et à l’applicateur de placer des panneaux d’avertisse­ment « GLISSANT À L’ÉTAT MOUILLÉ ». Placer ces panneaux partout où il y a risque de contact avec le produit à l’état mouillé. Utiliser des surfaces antidérapantes sur les lieux des travaux.

La fiche signalétique établie pour le Monokote MK-6/HY est disponible sur demande. Il suffit d’appeler le 1 800 778-2880.

Top